Casques d'or et bottes de cuir Index du Forum

Casques d'or et bottes de cuir
Forum dédié aux motardes

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

CR Corse - Jour 3

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Casques d'or et bottes de cuir Index du Forum -> Casques d'or et bottes de cuir -> Balades
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Poussin


Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2008
Messages: 112
Localisation: Francheville-69

MessagePosté le: Dim 7 Juin - 20:18 (2009)    Sujet du message: CR Corse - Jour 3 Répondre en citant

Aujourd'hui, normalement c'est journée libre.
Avec baptêmes de plongée et balade en bateau pour celles qui le souhaitent.

Flo et moi, on a une cops de notre ancien club de moto qui a quitté Lyon il y a 2 ans et qui s'est installée en Corse, d'abord à Bastia puis finalement à ... Piana.
Elle bosse, donc pas facile de la voir mais quand même cette journée libre va nous permettre de déjeuner avec elle, nous allons donc faire un peu bande à part.

Ceci dit, l'objectif commun et absolument prioritaire, c'est : L'ESSENCE.

Après le petit déj', départ pour Cargèse et sa station service, et là vraiment on ne sait pas quand on va arriver.
En sortant de Piana, on passe devant la station de Jojo, le panneau maudit est toujours là, on prend la route de Cargèse. Il faut dire quand même que malgré tout on a eu de la chance, parce que quand la Ducati de la grande Nath est tombée en panne, on arrivait en sortie de virage vers un bel espace de stationnement où nous avons pu nous poser tranquilement à l'abri des voitures.

Ce qui a suivi, sans vouloir se la péter, tient de la précision chirurgicale.
Tuyau ?
Tuyau
Bouteille ?
Bouteille
Deauville ?
Deauville
Volontaire pour aspirer ?
Geneviève

En un tour de main (d'Aude), et une grosse aspiration très, très contrôlée (de Geneviève), l'affaire est dans le sac, et le litron de gasoline dans le réservoir de la Ducat'.
Quel talent !

Quelques minutes à peine et nous repartons déjà en direction de Cargèse.
La route entre Piana et Cargèse, hormis le fait qu'on garde un oeil sur nos témoins de réserve, c'est un vrai régal.
Un enchainement de grandes courbes, un tapis de billard en guise de bitume, presque pas de voitures, que du bonheur. Au retour avec les pleins faits, c'est sûr ça va donner.
On arrive à Cargèse sans autre panne, pour assurer le coup et ne pas tourner en rond pour rien, Fred part un peu devant pour repérer les lieux et qu'on ne se plante pas de route à l'intersection, ça y est la station est là.
Je ne sais pas les autres, mais quand je me suis posée devant la pompe, j'ai entendu mon bébé pousser un soupir de soulagement.
Hum, biberon !!
Flo et moi, on repart très vite après le plein, retour sur Piana pour retrouver Caro (c'est aussi une Caro notre copine ex lyonnaise), du coup je ne peux pas raconter ce qui s'est passé pour les autres.
Juste dire qu'on en a vu en partant qui s'installaient à une terrasse, la vie est belle quand même.

Le retour comme prévu, on a un peu arsouillé, un peu, juste ce qu'il faut, mais c'est pas vraiment nous, c'est juste Black & White qui étaient trop contentes d'avoir le bidon plein.
ndlr : Black & White c'est le nom de nos 2 CB1000R, une blanche et une noire pour ne pas les confondre.
A Piana on retrouve Caro, on commence à papoter, son berger corse arrive pour déjeuner avec nous, petits toasts de bruccio à l'apéro, production personnelle.
Combien de chèvres ?
200
Ah, quand même, c'est du boulot non ?
Oui, mais on est 2, je travaille avec mon frère
Quand même, 200 chèvres, la vache.
Petite conversation sur les difficultés de garder les traditions dans les villages, les productions artisanales, les jeunes qui partent à la ville. Au début du sièce dernier, il y avait 80 bergers à Piana, il en reste à peine une douzaine.
C'est pareil pour les pêcheurs, le métier est trop dur. La plage d'Arone où nous logeons était le village des pêcheurs, il n'y avait pas de route à l'époque, le poisson était remonté à Piana à dos d'hommes.
Je crois que je ne verrais pas la route qui descend à la plage avec le même regard tout à l'heure.

C'est déjà l'heure de se quitter, Caro doit aller travailler.
On va faire un petit tour au village avec Flo, la boulangerie est censée ouvrir à 15h00 et nous devons ramener le pain pour le repas de ce soir. On se balade, forcément on papote, la boulangerie n'est toujours pas ouverte, on se boit un café, toujours fermée.
Et si on allait à la Coccinnelle, ils vendent bien du pain aussi.
Et ensuite, comment transporter une douzaine de baguettes sur une bécane sans top case ?
Le patron de la superette n'a pas fini de rigoler je crois.
Avec notre sac de pain avec ses 12 baguettes dedans, harnaché avec des bouts de ficelle sur ce qui sert de selle passager.
De retour à la maison, on retrouve la Gazelle qui sort de sa sieste et un peu plus tard, Sabine qui revient de Porto où elle a assisté au départ des plongeuses, je crois même qu'elle s'est fait une petite sieste sur le port aussi.

Je crois qu'il est temps de faire une petite parenthèse sur les logements que nous occupons.
On a 3 petits appartements dans un petit ensemble de villas à gauche du chemin qui descend à la plage, là, en tout on est 12 filles, et on a une grande maison, à droite du même chemin, avec un immense jardin en terrasse et vue sur la mer. Là, il y a 9 filles et c'est le QG de base, cuisine, repas, petit déj', et frigo américain mais ça j'en ai déjà parlé.
Voilà, en gros, on va dire que les sages sont dans la grande maison, même si à mon avis certaines n'étaient pas si sages que ça.
Et les appartements logent les moins sages, même si à mon avis c'est vraiment les moins sages.

On glandouille, on se fait un petit thé, on finit de cuire le poulet pour ce soir, en arrivant on a croisé Cathy qui nous a laissé ses instructions.
Flo et Sabine nous font une séance de débouchage d'évier, c'est vraiment une journée chiffon aujourd'hui.
Il commence à faire frais, et les filles vont rentrer de la plongée en bécane, crevées, et si on rentrait les tables pour diner à l'intérieur.
Opération déménagement, on replie les tapis, on pousse les meubles du salon, faut que ça tienne, ça va tenir.

Pendant ce temps, les plongeuses plongent (elles nous raconteront tout ça en rentrant), les baladeuses en bateau se baladent (apéro sur le bateau ?), et Dom et Lauriane trainent encore à Cargèse.
Et comme il fallait bien à un moment ou un autre qu'il y en ait une qui pose sa moto, c'est Lauriane qui s'y colle.
Au moment de rentrer, elles se perdent un peu dans Cargèse, se retrouve dans un rue en cul de sac, en pente, demi-tour en devers et boum.
Pendant que nos 2 Casquounettes relèvent le FZ6 de Lauriane, une voiture s'arrête, un gars en sort, les aide, constate avec elles les dégâts. Un repose-pied cassé, ça va pas être facile de rouler comme ça.
Je vais vous réparer ça, on va mettre un repose-pied passager à la place. Il part vers sa voiture, revient avec une trousse à outils. La conversation s'engage, les filles s'attendent à ce qu'il se moque, pas du tout, il a lui-même poser 4 motos dans cette petit rue en faisant demi-tour, et pour appuyer ses dires, un gars qui passe en voiture et qui lui lance :
"Oh Philippe (je crois qu'il s'appelle Philippe, je ne suis plus très sûre, Dom ou Lauriane corrigez moi)
Oh Philippe, tu t'es encore vautré en moto !"
Après la réparation, apéro obligatoire, raisonnable bien sûr, mais j'ai cru comprendre qu'elles avaient trouvé la route très belle aussi pour rentrer de Cargèse, ça tournait tout seul.

Les plongeuses arrivent, les yeux tout rouges, Pepete avec une oreille bouchée, Fred forcément elle n'a pas aimé :
"Moi, dans l'eau, je souffle par le nez, c'est la merde avec un masque"
Véro a vu plein de poissons, il n'en faut pas plus pour rendre heureuse une fille de marin-pêcheur.
Caro est tout sourire.
C'était bien alors ?
Génial, trop cool.
Les moniteurs super, surtout un c'est ça ?
Et l'apéro sur le bateau ?
Euh, on a écourté quand même, ça commençait à bouger.
Et hop, l'équipe des mirlitons qui disparait en cuisine. Et en un rien de temps, on passe à table. Vraiment trop fortes.

Le fait est qu'après le repas, y'en a qui n'ont pas fait de vieux os. Comme on dit chez nous, elles sont allé vite fait mettre la viande dans le torchon.

Alors qu'est-ce qu'on a fait les pas-sages ?
Il reste encore du rhum arrangé ?
Et si on se faisait un petit karaoké ?


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 7 Juin - 20:18 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Poussin


Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2008
Messages: 112
Localisation: Francheville-69

MessagePosté le: Dim 7 Juin - 20:29 (2009)    Sujet du message: Quelques photos Répondre en citant

  Geneviève au syphonnage




                              Aude à l'aspi 





  Même pas bu une goutte




        Jusqu'à la dernière goutte




  Maison à Piana




      Opération pamplemousse 




  Opération évier




Karaoké chez les Nuits calmes


Revenir en haut
Frédérique


Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2008
Messages: 122
Localisation: Paris 18

MessagePosté le: Ven 19 Juin - 11:03 (2009)    Sujet du message: CR Corse - Jour 3 Répondre en citant

Comme c'est la journée libre
y a pas de carte………………

Bon d'accord suis nulle………………… Boulet Boulet


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:00 (2017)    Sujet du message: CR Corse - Jour 3

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Casques d'or et bottes de cuir Index du Forum -> Casques d'or et bottes de cuir -> Balades Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com