Casques d'or et bottes de cuir Index du Forum

Casques d'or et bottes de cuir
Forum dédié aux motardes

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

CR Corse - Jour 2

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Casques d'or et bottes de cuir Index du Forum -> Casques d'or et bottes de cuir -> Balades
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Poussin


Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2008
Messages: 112
Localisation: Francheville-69

MessagePosté le: Sam 6 Juin - 23:04 (2009)    Sujet du message: CR Corse - Jour 2 Répondre en citant

En préambule à cette journée, il faut que je vous décrive un élément important de notre séjour.
La cuisine !!!

Nous avons avec nous 2 chefs, Cathy dont nous avons déjà un peu parlé et Geneviève.
Toutes 2 habituées à gérer de grandes tablées pour des raisons différentes, et toutes deux d'une dévotion au groupe qui n'a d'égal que leur talent.
Chapeau bas les filles, surtout que moi, je le dis humblement et même un peu honteusement, ce que je préfère dans la cuisine, c'est manger. Je n'ai donc nullement participé à cette tâche bien que j'aie très vite repéré les lieux et en particulier l'incroyable frigo américain.
La nature ne nous dote pas tous des mêmes dons, moi, je ne sais pas, je crois que je décapsule assez bien les bières, ça compte ?

La cuisine donc était envahie, 2 fois par jour, par nos chefs et leurs mirlitons. Le soir pour préparer le repas et le pique-nique du lendemain, et le matin pour répartir le pique-nique dans les fameuses boîtes du même nom.
C'était tellement impressionant que je n'ai même jamais osé entrer. Il s'est passé dans cette pièce des choses qui relèvent d'une science qui m'est totalement inconnue.
Cuisiner, presque tous les jours, pour 21 ventres affamés. Et attention pas de la salade de riz qui colle ou un morceau de viande grillé comme ça à l'arrache.
Non de la salade de pâtes avec des aubergines, du poulet au curry, des cakes, des mousses au chocolat, des flans, que du miam.
J'en connais qui sont revenues de leur séjour corse avec leurs barres de céréales intactes dans leurs sacoches réservoir.

Voilà, le jour 2 commence par le remplissage des boîtes à pique-nique, parce que la veille entre la baignade et l'apéro, notre troupe culinaire de choc a trouvé le moyen de préparer le repas de midi.

Et là je suis sûre que vous vous dites, mais comment ont-elles fait pour les courses. De la bouffe (et de la boisson) pour 21 filles sur des motos dont 3 seulement (si ma mémoire ne me fait pas défaut) sont équipées de top-cases.
Et bien c'est l'oeuvre de la Coccinelle. Ce petit insecte très présent dans nos campagnes, autrement appelé bête à bon dieu et qui fait aussi superette, assure les livraisons, avec un certain amusement je crois.

Allez revenons à nos moutons, remplissage des boîtes à pique-nique, répartition dans les top-cases et sacoches réservoir, on n'oublie pas les thermos à café, les gobelets, les couverts, le sucre en sachets. Sans déconner, une organisation de folie.

Et avec tout ça, quand est-ce qu'on roule ?
Là, maintenant, c'est parti.

On reprend la route des Calanches, toujours à couper le souffle, on traverse Evisa, coucou le resto d'hier, on traverse la forêt d'Aitone et on attaque la montée du col de Vergio.
Ouh la la la la !
C'est drôlement joli, les virolos, la forêt, la montagne avec la neige dessus, on se croirait presque à la maison avec les cochons et les vaches en plus au milieu de la route.
Stop au col de Vergio pour la pause café. Croyez le si vous voulez, elles avaient même prévu les sacs plastique pour la poubelle.
Vous pouvez pas savoir comme je suis fière d'être tombée sur des nanas comme ça. Moi je serais arrivée en haut du col, et j'aurais dit :
"C'est quoi ce bordel, même pas un troquet pour un petit kawa".
Bon c'est pas tout à fait vrai, parce que je connaissais déjà, mais sérieux, des moments comme ça j'adore les voyages organisés quand c'est les autres qui organisent.

Bon, pause café, cheveux au vent, pas un caisseux pour gâcher tout ça, le soleil, la neige, les bécanes qui soufflent un peu, les copines qui rigolent.
Qui a dit encore "Que du bonheur".

On repart, la descente du col, avec les petites pommes de pins sur la route, la route qui longe le lac de Calacuccia et on arrive pour le déjeuner vers la Scala di Santa Regina.
On espère pouvoir descendre au bord de l'eau pour le pique-nique, mais c'est impratiquable en moto et trop loin à pied. On s'installe sur le bord du petit chemin et miam.
Juste là dans le virage un peu plus haut sur la route, il y a un bistrot, on ira boire un café après manger.
Faut que je vous dise un truc, moi j'aime bien les pâtes, c'est vrai toutes les pâtes. Mais la salade de pâtes de nos chefs avec ses petites aubergines, ses petites courgettes et tout le reste, la vache, c'était bon.

La p'tite est allée repérer les lieux pour le café.
La mauvaise nouvelle, c'est que le bistrot est fermé, la bonne nouvelle, c'est qu'on est en Corse. Et les voisins, la maison juste à côté, se sont inquiétés à l'idée qu'on pourrait quitter les lieux sans notre petit café et nous ont invité à le prendre chez eux, dans leur jardin.
Mais on est 21.
C'est pas grave, ils nous attendent.
Alors moi j'ai envie de pousser mon cri de guerre.
"P... de b... de m..." Crise
Tous ces gens qui disent que les Corses sont des cons, imbus de leurs personnes, ils n'ont jamais dû quitter le 5ème arrondissement de Paris.
Bien sûr ça n'engage que moi.

Nous voilà installées dans le jardin, à la fraiche sous les arbres, café, thé.
Ah oui, mais le thé il faut venir le choisir, dit la maitresse de maison, parce que je suis fan de thé et j'en ai de toutes sortes. Et allez hop, des Casquounettes qui s'en vont faire un petit tour dans la maison pour aller choisir leur thé.
On se croirait sur une autre planète.
Je sais bien qu'on est que des filles et que ça attire la curiosité, mais vous connaissez beaucoup d'endroit où on est capable de vous acceuillir comme ça ?

Comme disait mon humoriste préféré, c'est pas qu'on s'emmerde mais y'se fait tard.
La route du retour, c'est exactement la même qu'à l'aller. Aves ses petites pommes de pins, ses veaux, ses vaches, ses cochons, Pierrette et son pot au lait. On s'amuse mais raisonnablement quand même, juste histoire de pouvoir éviter un animal à 4 pattes si besoin (bien sûr je ne pense pas à Pierrette en disant ça).

Une chose est sûre, c'est prévu depuis le départ, aujourd'hui c'est le jour de la panne sèche. Trop de kms entre 2 stations service pour les petits réservoirs. La p'tite a pris son tuyau pour siphonner et ce qui devait arriver ...
Isa et surtout son Speed Triple passe en réserve à une cinquantaine de kms de Piana. Elle ralentit l'allure pour jouer un peu l'économie et quelques Casquounettes restent avec elle, les autres partent un peu devant.
On arrive à une bifurcation, on se pose sur le bord, on attend, personne.
Téléphone, la nouvelle tombe.
Isa est en panne, une opération de syphonnage est en cours, bravo pour les journées chiffons. La Deauville de Fred sert de ravitailleur.
On attend, on n'est pas mal là.
Le petit groupe finit par arriver, elles sont encore mortes de rire de leur exploit, et y'en a juste une qui a une haleine de pompe à essence.
Beurk c'était pas bon.
Mais fallait pas avaler !
T'as gaché !

Nous voilà reparties, toutes ensembles, piano vers Piana et sa station service à la sortie du village.
On arrive, il y a 2 pompes, Karine se pose à côté de l'une des 2 et de l'autre côté un motard autochtone avec un XJR. Ils font le plein, libèrent la place pour les suivantes, et là, Jojo (c'est comme ça que s'appelle le papy patron de la station) qui sort de son petit bureau avec un petit panneau, et sa toute petite mine.
L'air défait, prêt à subir toutes les foudres du ciel et pire encore.
Sur son panneau : "Plus de sans plomb"
Je suis désolé, c'est finit, ma cuve est vide, il y en avait juste assez pour les 2 motos, je suis à sec, je suis désolé, vraiment, je suis désolé.
Mais comment on fait, c'est où la station la plus proche maintenant.
Il y a Porto, mais je ne sais pas s'il est ouvert aujourd'hui et demain il est fermé, et il y a Cargèse mais il est ouvert seulement le matin le dimanche.
Et vous, vous serez livré quand ?
Pas avant mardi maintenant.
Bon, demain, direction Cargèse.
Calcul rapide : 10 kms pour descendre à la plage d'Arone, 10 kms demain matin pour remonter de la plage d'Arone, 25 kms pour arriver à Cargèse, c'est dit, demain aussi il y aura syphonage.
Au moins, on a un réservoir plein, on pourra taper dedans, plus ce qu'il reste dans la Deauville et dans la VFR de Geneviève, ça devrait aller et on devrait même pouvoir arriver avant la nuit.

On décide d'aller boire un coup dans le village avant de redescendre à la plage, on reprend les bécanes, on fait 500m pour arriver jusqu'à la place et on s'installe à une terrasse avec vue sur les Calanches, ça va pas trop mal, demain on verra.
Et au fait, Isa elle est où ?
Et bien notre Isa, elle est restée à la station service. A nouveau en panne d'essence, impossible de redémarrer, c'est pas un comble ça, en panne d'essence dans une station service ?
Il a fallu syphonner à nouveau, Jojo a sorti une pompe, et le motard local s'est proposé pour donner de son réservoir.
"P... de b... de m..."
Quand je vous dis que les Corses sont incroyables.

Allez on récupère Isa qui boit son petit coup aussi, on passe encore un moment à trainasser, quelques unités du groupe s'en vont faire un tour à la Coccinelle pour acheter un ingrédient supplémentaire et certainement magique pour finir de préparer le repas du soir, et nous rentrons à la maison.
Pas trop vite, parce que du coup, on est une bonne dizaine de bécanes à être passé en réserve, ça va être chaud demain.
Je ne sais plus ce qu'on a mangé ce soir-là, mais c'était sûrement très bon.

Et sur toutes ces émotions, on s'en va faire Dodo
Je crois qu'on a presque fini le rhum arrangé avant.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 6 Juin - 23:04 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Poussin


Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2008
Messages: 112
Localisation: Francheville-69

MessagePosté le: Dim 7 Juin - 00:02 (2009)    Sujet du message: Quelques photos Répondre en citant

Col de Vergio 




                             
  Pause café en haut du col



Pause café chez l'habitant 




Terrasse du bar resto sur la place de Piana


Revenir en haut
nanou


Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 32
Localisation: 78

MessagePosté le: Dim 7 Juin - 09:34 (2009)    Sujet du message: CR Corse - Jour 2 Répondre en citant

Merci poussin !!!!!!

C'est merveilleux !!!! j'y suis à nouveau !! Okay


ENCOOOOOOOOOOOOOORE !!!!!!!!!

Merci
_________________
FTP !!!......


Revenir en haut
Frédérique


Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2008
Messages: 122
Localisation: Paris 18

MessagePosté le: Ven 19 Juin - 11:02 (2009)    Sujet du message: CR Corse - Jour 2 Répondre en citant



Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:52 (2017)    Sujet du message: CR Corse - Jour 2

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Casques d'or et bottes de cuir Index du Forum -> Casques d'or et bottes de cuir -> Balades Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com