Casques d'or et bottes de cuir Index du Forum

Casques d'or et bottes de cuir
Forum dédié aux motardes

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

CR Corse - Jour 1

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Casques d'or et bottes de cuir Index du Forum -> Casques d'or et bottes de cuir -> Balades
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Poussin


Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2008
Messages: 112
Localisation: Francheville-69

MessagePosté le: Sam 6 Juin - 20:13 (2009)    Sujet du message: CR Corse - Jour 1 Répondre en citant

Voilà, Maurice qui lance son appel tel un muezzin du haut de son minaret.
Euh ?
Je crois que je me trompe de CR Zinzin
Non, Maurice il parle dans le micro, il dit qu'on est une bande de feignasses et qu'il faut qu'on se dépêche de se lever si on veut aller prendre le petit déj' à Ajaccio avec Nath et Fred.
Moi je dois dire que j'ai toujours de la chance avec mes cothurnes, c'est vrai, là par exemple Sabine est allé au distributeur nous chercher des petits cafés, c'est pas cool ça ?

Au fait, petite question.
Coturne ou cothurne ?
Selon la Gazelle qui a introduit ce mot dans notre vocabulaire une coturne est celle qui partage une turne, une piole, une chambre pour celles qui causent bien le Français.
Mais j'aime bien cothurne avec un "h", qui peut me dire pourquoi ?

Bref, nous voilà à peu près réveillées, à nouveau chargées de nos bagages dans les couloirs du bateau, Maurice il est sympa quand on passe devant lui il nous glisse un "l'ascenseur est juste là"
Merci Maurice.

On charge les motos, on les remet dans le sens de la sortie, vous voyez ce que je veux dire, on tire, on pousse, on n'oublie pas de remettre la béquille.
Les moteurs tournent, y'a a même qui ronflent d'impatience.
Go !
La descente de la rampe du bateau, la sortie du port, on cherche Nath et Fred, rien.
Bon on va s'arrêter quelque part prendre un petit déj'
Une petite terrasse sur la rue qui mène au port, avec les bécanes devant, elles nous verront bien en passant, forcément elles vont passer par là.

Ce 1er petit déj' a vraiment le goût des vacances, là y'a pas à tortiller du cul, on y est.
L'accent de la patronne qui nous sert, le soleil, tout y est.
Même les 2 vilaines qui finissent par arriver, allez 10 mn de retard quand on a 1h30 de route c'est rien.
Café, thé, croissant, confiture, papotages un peu excités, bien sûr un petit pipi de précaution avant de partir, et nous voilà prêtes à quitter le bistrot.
Moi j'ai fait un faux départ, rien de grave, comme Belle Mam' n'était pas avec nous cette fois-ci, je me suis cru obligée de lancer sa phrase fétiche :"Qu'est-ce que j'ai fait de mes clés ?"
Petit coup de chaud, c'est con, elles étaient simplement dans ma poche, vraiment comme Belle Mam', tout pareil, enfin pas tout à fait, parce que Belle Mam' souvent elle les oublie sur la moto.
Du coup, on part avec un peu de retard sur le groupe, Nath est partie devant avec le gros de la troupe et Fred attend avec Aude en passagère, ma Spifette qui s'inquiète de me voir chercher partout et moi en bonne dernière.
De toute manière on va s'arrêter à une machine à sous pour que Aude et Spifette puissent acheter de l'argent donc c'est pas trop grave?
Fred démarre, s'arrête à un distributeur à la sortie d'Ajaccio, et on a déjà perdu Nath.
Non ?
Déjà perdue ?
On va les retrouver à la station service où le ravitaillement est prévu, hein ?
Et le fait est, qu'avec tout ça, on arrive à la station avant les autres, c'est pas comme ça que ça aurait dû se passer, mais c'est comme ça que c'est arrivé.

On attaque les petites routes, le long de la côte, 1er arrêt photo au bord de la Liamone. On a le temps avant d'arriver au resto réservé à Evisa pour le déjeuner.
On arrivera peut-être même avant la nuit.
C'est joli tout plein partout, ça sent bon, les bécanes tournent comme des horloges, qui a dit "Que du bonheur" la 1ère fois, c'est Pepete ?
Juste Sabine qui nous a vraiment déclaré son angine dans la nuit, en plus 4 dans une cabine, il faisait un peu chaud malgré la clim. Dur pour une Auvergnate habituée aux rudesses de l'hiver.
On la bourre de cachetons, c'est con on n'a pas de Rescue.

Arrivée à Evisa. Petit village dans la montagne et 1ère Pietra en Corse, on ne compte pas celles du bateau c'était pas vraiment la Corse encore.
Je pourrais vous raconter le sauté de sanglier avec les pâtes fraiches, mais je vais faire preuve de charité chrétienne, c'était trop bon.
Au moment du café quand même, quelques gouttes.
Pas possible, si quelques gouttes, une petite inquiétude, mais ça passe. Ouf !
On avait dit qu'on noyait la P'tite s'il pleuvait cette fois. Elle a eu chaud.

On reprend la route direction Piana.
Les Calanches comme je ne les avais pas vu la dernière fois, sans camping-cars, sans bus, sans piétons qui se posent en troupeau pour faire des photos.
En fait la dernière fois je ne les avais pas vu, trop occupée à éviter tout ça.
Et la route qui sort de Piana en direction de la plage d'Arone où nous allons élire domicile, ça donne envie de crier de joie, ou de siffler de bonheur, mais ça tout le monde sait que je ne sais pas siffler.

Répartition dans les villas, déballage des affaires (ou mise en bordel c'est selon, là aussi j'ai des photos), et hop un petit tour à la plage.
Pour ce qui me concerne, juste quelques orteils dans l'eau, ça va suffire, et puis c'est bientôt l'heure de l'apéro, il faut choisir.
On prend un peu d'avance sur l'apéro avec Nat (la grande, l'Ardéchoise), Sab, la Gazelle, Dom et Lauriane.

Pour arriver au resto de la plage, il faut quitter les villas en suivant un petit chemin à travers un joli petit parc (ou un grand bout de pelouse avec des arbres et arbustes, on en reparlera un peu plus tard) et puis les dunes, longer la plage un moment et traverser un oued.
Enfin un petit ruisseau qui descend de la montagne, pas à cheval, et d'une température plus que fraiche, on a failli y pêcher des glaçons pour l'apéro. On cherche un endroit pour se mouiller le moins possible le bas du pantalon, il y a bien quelques gros cailloux qui devraient permettre de passer le gué au sec, mais c'est un peu casse-gueule.
Pas très recommandé pour Sabine qui traine toujours son angine avec tout ça. On tombe sur 2 motards italiens de l'autre côté qui vont tenter de jouer les chevaliers servants.
Bref on passe, les pieds mouillés, les baskets, les chaussettes bonnes à mettre à sécher, et Dom qui n'arrive plus à se défaire de son Italien qui veut absolument lui laisser son n° de tél pour la prochaine fois où elle viendra passer ses vacances en Italie.

Je tiens à dire solennellement que l'honneur des Casques d'Or est resté intact Bravo1
C'est vrai on a toujours dit, jamais le 1er soir.
Et puis Dom elle a son Apache à la maison.
Et puis entre nous, on peut voir des Italiens qui ressemblent à des gravures de mode, pas ceux-là.
Gentils, mais pas gravure de mode.
Et puis surtout c'est l'heure de l'apéro, on va pas se laisser détourner de notre objectif premier.

On est là sur la terrasse du resto à savourer nos petites Pietra et tout d'un coup on entend des cris, des gloussements, des éclats de rire. Pas de doute, les filles arrivent et sont en train de traverser l'oued.
On s'installe sur la plage pour l'apéro très officiel, transats, parasols, que du bonheur !

Au repas, spécialité de poisson, un denti de 8 kg, miam.
Pendant que nous dégustons ce grand prédateur méditerranéen, nous sommes dévorées par d'autres prédateurs, les moustiques. On se badigeonne de citronnelle, le patron allume des bougies, ambiance feutrée et parfum médicinal.
Je passe quelques détails et fous rires inracontables et nous en venons à envisager notre retour aux villas, il est presque 1h du matin et il faut traverser dans l'autre sens le petit cours d'eau tout droit venu de l'ère glaciaire.

Je sais, c'est difficile à croire, mais c'est sans doute la plus sage d'entre nous (en apparence en tous cas, car depuis ce soir là je suis prise d'un doute qui ne me quitte pas), qui a eu cette idée folle de piquer les transats pour les jeter tel un pont de fortune au dessus de l'eau et nous permettre de traverser au sec.
Vous remarquerez que je ne cite pas de nom par crainte des représailles, qui sait si Big Brother ne fréquente pas ce forum.
Je dirais simplement qu'elle roule habituellement en Ducati, que pour les voyages un peu cahotiques où il est question, éventuellement de plier des jantes, elle préfère emprunter la Speed Triple de son Apache, et que nous la traitons volontiers de Suissesse.
Non pas qu'elle soit garde au Vatican, chacun sait que cette mission est réservé aux hommes, grand bien leur fasse, mais c'est comme ça. Comme dit la chanson, on ne choisit pas les trottoirs de Manille, de Paris ou d'ailleurs.

Voilà donc les Casquounettes en train de piquer subrepticement des transats, de les poser au milieu du petit ruisseau (au passage bravo à Véro qui s'est dévouée parce qu'il fallait bien quelqu'un pour se mettre à l'eau pour les placer en enfilade), et de traverser, au sec, et dans la dignité.

Tout ça méritait bien un petit coup de rhum arrangé ou de Zub'
Allez Sabine, c'est bon pour ce que t'as, ça tue les microbes.
Après faut aller au  Dodo quand même, bonne nuit !


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 6 Juin - 20:13 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Poussin


Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2008
Messages: 112
Localisation: Francheville-69

MessagePosté le: Sam 6 Juin - 23:46 (2009)    Sujet du message: Quelques photos Répondre en citant

1er arrêt à la sortie d'Ajaccio.
Un troupeau ?                                            





  Ane bâté version italienne




                                U Liamone     





  Les Calanches de Piana




  La traversée de l'oued (aller)  





  ça va aller les filles ?




                   Ce soir, petite friture





La traversée de l'oued (retour)




              Petite verveine du soir 


Revenir en haut
Chat'ouille


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2008
Messages: 6
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim 14 Juin - 12:03 (2009)    Sujet du message: CR Corse - Jour 1 Répondre en citant

Bonjour Poussin

Toujours aussi géniaux tes compte-rendus Cool

Moi ce premier jour je n'en croyais pas mes yeux tout était beau et j'avais du mal à ne pas m'arrêter tout le temps tellement c'était beau !!!!

Et puis pour ma première sortie avec vous j'ai adoré l'ambiance.

Vivents les pauses !!!! 


Revenir en haut
Frédérique


Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2008
Messages: 122
Localisation: Paris 18

MessagePosté le: Ven 19 Juin - 10:56 (2009)    Sujet du message: CR Corse - Jour 1 Répondre en citant

         Bonjour à toutes les casquounettes

       notre itinéraire de ce premier jour.


      


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:52 (2017)    Sujet du message: CR Corse - Jour 1

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Casques d'or et bottes de cuir Index du Forum -> Casques d'or et bottes de cuir -> Balades Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com